Woodoo, une startup spécialisée dans le bois translucide et imputrescible, fait partie de ces « jeunes pousses » qui font la fierté de la Technopole de l’Aube en Champagne. Il faut dire que rien qu’en 2016, année de la création de l’entreprise, la technologie développée par Woodoo a été récompensée par 16 prix de l’innovation à travers le monde pour son potentiel de substitution du bois, dans des applications diverses et variées ! Rencontre avec Timothée Boitouzet, architecte de formation, récompensé en octobre dernier par le prix des innovateurs européens 2016 de moins de 35 ans, remis par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) à Paris.

Vous avez participé à l’édition 2016 de Plug&Start. Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

Pour tout dire, nous y avons un peu participé par hasard. Nous avons en effet reçu un mail d’appel à participation courant mai 2016, nous nous sommes dit que la région avait l’air proactive dans l’entrepreneuriat, que le concept était intéressant, ce qui fait que l’on a décidé d’y participer.

Comment ça s’est passé pour vous ?

On a été vraiment surpris de voir à quel point l’écosystème était actif et dynamique. Nous avons eu le sentiment que quelque chose se passait en Champagne-Ardenne. Cet environnement nous a beaucoup apporté : nous développons un agromatériau, et la région est très active dans ce domaine, avec l’ambition de devenir un vrai pôle de la bioéconomie, visionnaire sur ce que sera l’économie de demain.

Où en êtes-vous aujourd’hui avec Woodoo ?

Timothée Boitouzet, créateur de Woodoo

Timothée Boitouzet, créateur de Woodoo


Nous sommes en phase de recherche préindustrielle. Depuis Plug&Start 2016, où nous avons remporté le trophée “Best Prize”, nous avons décidé d’implanter nos opérations de recherche à l’Université de Technologie de Troyes (UTT). Nous développons une technologie de rupture, le bois translucide. Nos activités exécutives se trouvent à Paris, notre R&D à Troyes, donc nous sommes accompagnés par les ministères de l’Environnement, de l’Agriculture et de la Forêt, ainsi que deux pôles de compétitivité (IAR et Xylofutur). Bref, nous avons un peu un pied dans plusieurs endroits.

Pourquoi avoir fait le choix de la Technopole de l’Aube, de la région d’une manière générale, et pas d’un autre incubateur ?

Nous y avons trouvé des compétences d’excellence dans notre domaine, des profils et des savoirs particulièrement pertinents. On aurait pu s’implanter partout en France et à l’étranger, on a eu des sollicitations, mais on a préféré venir à l’UTT. Nous avons eu par ailleurs un beau feeling au niveau humain. Une startup, c’est certes une aventure technologique, mais c’est aussi une aventure humaine, c’est important pour nous de nous sentir bien là où nous installons une partie de notre activité.

A lire également : Région VS Paris, où installer vos locaux ?

Quels sont les avantages de la Technopole de l’Aube en Champagne par rapport à une autre pépinière ou à un autre incubateur, que ce soit en France ou à l’étranger ?

La diversité des profils et la complémentarité entre les intervenants. De plus, la région Grand Est est l’une des plus boisées de France. Cela colle parfaitement avec nos besoins et nos enjeux, il était donc pour nous particulièrement pertinent pour notre activité de venir ici. Autre élément appréciable, c’est la mobilisation constante d’acteurs institutionnels ou politiques pour promouvoir l’innovation et le renouveau industriel. Nous trouvons toujours une oreille attentive à nos demandes, c’est appréciable évidemment.

Où en êtes-vous avec la Technopole ? Êtes-vous installés dans ses locaux ?

Pas encore. Nous allons y installer nos activités industrielles quand nous en serons à cette phase ; pour l’instant, nous en sommes à la recherche, à la phase préindustrielle. Nous en sommes donc à une phase de travail avec l’UTT de Troyes, avant d’aller plus loin dans quelques mois !

Retrouvez tous nos témoignages !

Merci à Timothée Boitouzet pour cette interview.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *