Yannick Folliard a participé à l’édition 2012 de Plug&Start. Il s’est depuis installé à la Technopole de l’Aube en Champagne, d’où il « pilote » le destin de Levels3D, une entreprise qui propose une application de modélisation en trois dimensions, à partir d’une simple tablette. Il revient pour nous sur son arrivée dans l’Aube.

Pour quelles raisons avez-vous participé à Plug&Start ?

Yannick Folliard, créateur de Levels3D

Yannick Folliard, créateur de Levels3D

Nous avions rencontré l’équipe de Plug&Start au Salon des Entrepreneurs de Paris (d’où nous sommes originaires), où elle nous avait parlé de l’événement et de son fonctionnement.

Nous leur avons envoyé un business model assez conséquent et ils nous ont invités à participer à Plug&Start. Vu le programme annoncé, nous avons pensé : « pourquoi pas ? ». Et ça a été le top départ de notre aventure dans l’Aube !

Comment ça s’est passé ? Qu’est-ce que ça a changé à votre projet ?

Pour mener à bien notre projet, nous avons identifié un partenaire universitaire, à qui nous avons présenté notre idée d’application. Nous avons également pu échanger avec bon nombre de partenaires (institutionnels, entrepreneuriaux et financiers), indispensables au bon lancement d’une startup. Nous avons ainsi conclu un contrat de collaboration, et avons pu nous mettre dans les rails au niveau de notre démarche entrepreneuriale.

Où en est Levels3D aujourd’hui ?

Notre application de numérisation innovante, MyCaptR, permet la reconstruction 3D d’un environnement choisi à partir d’une tablette. Il y avait pas mal de verrous technologiques à lever, mais grâce à un travail mené avec nos partenaires pendant trois ans, nous avons surmonté nos blocages. Nous venons de sortir l’application, qui s’adresse plutôt aux métiers du BTP au sens large (architectes, bureaux d’études, maîtres d’œuvre…). Nos premières ventes se sont concrétisées, c’est très prometteur.

Pourquoi avez-vous rejoint la Technopole de l’Aube en Champagne alors que vous venez de Paris ?

C’est vrai que nous aurions pu trouver un incubateur à Paris, contacter Bpifrance depuis la capitale, solliciter des aides régionales, rencontrer des partenaires… Mais à Paris, toutes les démarches et décisions sont plus lentes, car le nombre d’entreprises implantées dans la capitale est beaucoup plus important… Or la clé de la réussite d’une startup, c’est l’agilité.

On s’est vite aperçu qu’en rejoignant la Technopole de l’Aube en Champagne, nous aurions accès aux partenaires clés plus tôt, que l’on monterait plus rapidement nos dossiers, que l’on atteindrait plus vite nos objectifs. D’autant plus que nous ne sommes pas très loin de Paris ! Bref, nous avons tout de suite pensé qu’il y avait, dans l’Aube, l’environnement et l’écosystème adaptés à notre projet.

Découvrez aussi : Région VS Paris, où installer ses locaux ?

Quels sont les avantages de la Technopole de l’Aube par rapport à une autre pépinière ou à un autre incubateur ?

En plus de l’agilité, je citerai également la proximité avec le milieu étudiant, l’écosystème favorable au développement de projets entrepreneuriaux (partenaires, universités, experts, club de Business Angels…). Il y a, d’une manière générale, un véritable dynamisme et un esprit « famille » que l’on aurait du mal à retrouver ailleurs. Les membres de la Technopole de l’Aube sont des passionnés, et cela se sent.

Comment fonctionne l’hébergement à la Technopole de l’Aube en Champagne ? De quels services bénéficiez-vous ?

Nous avons prévu de nous installer dans la durée. Notre siège social restera implanté dans l’Aube, tout comme nos équipes de recherche. Nous louons un espace de travail de 250 m², nous rencontrons régulièrement des Grands Comptes qui viennent visiter la Technopole et nous l’aidons à concrétiser ses idées à Plug&Start… C’est un petit retour d’ascenseur qui me semble bien normal.

Nous ne comptons pas bouger, même si, au fur et à mesure de nos avancées commerciales, nous ouvrirons des antennes ailleurs !

Retrouvez d’autres interviews sur notre blog !

Merci à Yannick Folliard pour son témoignage.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *