Fonder une entreprise, c’est d’abord croire en une idée, la perfectionner et la développer. Mais, après sa création, une startup ne peut pas exister longtemps sans ceux qui la feront vivre et grandir : ses futurs clients et collaborateurs. Savoir mettre en valeur ses produits ou ses services par une solide stratégie marketing est donc fondamental pour les rendre attractifs. La première étape ? Définir quelle est votre clientèle potentielle !

Avant toute chose : pourquoi marketer ?

Après leur conception intellectuelle, juridique et technique, les produits ou les services proposés par votre startup ont besoin de visibilité. Si leur lancement a été un succès, ce n’est pas le moment de se reposer sur vos acquis : il est temps d’en faire la promotion ! Le marketing est utile à plus d’un titre, entre autres :

  • Faire connaître les qualités et l’originalité de la startup dans le milieu professionnel auquel elle appartient, l’étude de marché devant permettre de soutenir les arguments en faveur des produits, services et projets de l’entreprise ;
  • Faire grandir son réseau professionnel ;
  • Asseoir sa position face aux concurrents en gagnant en visibilité et en crédibilité ;
  • Et, bien sûr, attirer des clients potentiels – c’est la suite logique de la mise en valeur des qualités de l’entreprise et de ce qu’elle propose.

La création d’une startup autour d’un projet innovant peut facilement créer l’émulation, mais celle-ci a une portée limitée si votre stratégie de communication n’est pas à la hauteur… et n’entretient pas la « flamme » sur la durée. Alors, comment marketer efficacement vos différents produits et services, autant que votre entreprise elle-même ?

À lire aussi : Love Money, Business Angels… les alternatives pour lever des fonds

Que vend concrètement la startup et à qui ?

Avant toute chose, le startuper doit s’assurer d’être absolument incollable sur les caractéristiques de son produit ou service : commencez donc par dresser la liste de toutes les caractéristiques techniques de ce que vous vendez. Concentrez-vous d’abord sur des notions tangibles, mobilisées dans le cadre d’arguments factuels – le contenu, les performances, le poids, la taille, la couleur de votre produit par exemple.

Vos futurs clients ne connaissent pas vos produits ou services et vous devez aussi anticiper les questions – parfois très détaillées, notamment quand ils comparent votre offre avec celle de la concurrence ! – qu’ils pourraient se poser.

D’où l’intérêt de définir avec précision le profil de votre cible :

  • À quels besoins répond votre produit ou service ?
  • Quels types de clients sont susceptibles d’être intéressés par votre offre ?
  • Quelles sont leurs problématiques ?

Si la réponse à ces questions n’est pas claire pour vous, il est peut-être temps de vous lancer dans une étude terrain pour tester les arguments qui font réagir positivement vos potentiels clients. Mieux : créez un focus groupe – une vidéoconférence peut suffire – où quelques prospects et/ou clients seront invités à échanger sur vos produits ou services et leurs attentes à leur égard. De quoi alimenter vos plaquettes commerciales en insistant sur les problématiques qui parlent à vos clients !

À lire aussi : Grands Comptes et startups : quelle est la recette du philtre d’amour ?

Dans vos différents supports de communication, la description de vos produits ou services doit être à la fois exhaustive, pertinente et percutante. Pensez à aller jeter un œil du côté de la concurrence pour comparer vos argumentaires ! Découvrez la 2ème partie de cet article sur le marketing de vos produits ou services : on vous y parle de l’art du storytelling !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *