Choisir les locaux où installer son activité est une grande étape dans la vie d’une entreprise, mais c’est aussi un engagement sur le long terme qui ne doit pas être pris à la légère. Et entre s’établir à Paris ou en région, le coeur des entrepreneurs balance souvent…

S’installer dans des locaux est une question de survie pour les startups ambitieuses. Cela permet une meilleure visibilité, plus de crédibilité auprès des clients comme des investisseurs, et plus de place pour se développer. Quant au choix entre capitale et région, il n’y a ni bonne, ni mauvaise réponse et chaque solution présente des avantages comme des inconvénients.

Le prix

Paris : ce n’est pas un scoop, la vie parisienne est chère, très chère. La quête du café à moins de 2 € est toujours d’actualité, et les logements s’arrachent à prix d’or – surtout dans le centre ville – avec des prix 50 % supérieurs à ceux observés en région. (1)
Région : on y trouve des loyers bien plus abordables, et des biens et services 9 % moins chers qu’à Paris. (2)

Les aides et les programmes

Paris : de nombreux dispositifs de financement sont mis à disposition des entrepreneurs. Des événements comme le Grand Prix de l’Innovation permettent également aux gagnants de se faire connaître et d’être soutenus par la Ville de Paris.
Région : pour attirer de jeunes entrepreneurs, certaines régions mettent les bouchées doubles et n’hésitent pas à mettre la main au porte-feuille. En Auvergne, par exemple, le concours New Deal Digital récompense 10 créateurs de startups et leur paye un salaire, un logement et un bureau pendant 6 mois. Mais de telles promesses peuvent trahir un territoire en manque de dynamisme, où il sera peut-être difficile de se développer…

Réseau et embauche

Paris : soirées, salons, afterworks : les événements réunissant des startupers ne se comptent plus. Ce sont des occasions idéales pour rencontrer de futurs investisseurs et développer son réseau – surtout lorsque l’on sait que l’Île-de-France est le 1er bassin d’emploi français, concentrant 25 % des actifs. (3) Un très bon point également si l’on veut recruter !
Région : s’il est vrai que pour l’instant Paris est le centre névralgique du marché du travail, la tendance pourrait bien s’inverser d’ici quelques années. En effet, le nombre de départs vers les autres régions est aujourd’hui plus grand que le nombre d’arrivées.(4) Des villes comme Lyon, Nantes ou Bordeaux se dotent rapidement de leurs propres réseaux de professionnels et investisseurs influents.

Qualité de vie

Paris : la ville Lumière n’a pas son pareil pour sa vie nocturne et culturelle. Mais les Franciliens passent en moyenne 34 minutes dans les transports pour se rendre au travail le matin, soit le double que dans le reste de la France. Et lorsque l’on doit prendre tous les jours une ligne de métro bondée, on comprend à quel point cela peut affecter sa qualité de vie.
Région : un pouvoir d’achat supérieur, des trajets plus courts dans des villes à taille humaine… La qualité de vie en région est souvent louée, considérée comme moins stressante et plus simple que la vie parisienne. Attention toutefois aux nombreux trajets en train qui pourraient être nécessaires pour aller rencontrer clients et investisseurs à Paris !

Cette bataille rangée entre la région et la capitale est sans fin, et chaque camp a ses ardents défenseurs. Il est cependant possible de trouver un juste milieu : à la Technopole de l’Aube, située en Champagne, à 1h30 de Paris, on a tous les avantages… sans les inconvénients !

Sources : 1, 2, 3 et 4

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *