Plutôt travail à domicile ou dans un centre d’affaires ? Espace collaboratif ou bureau personnel ? Selon les besoins de votre startup, il existe de nombreuses possibilités pour établir votre espace de travail. Petit tour d’horizon des types d’hébergements pour votre projet.

À la fin des années 70, c’est dans le garage de ses parents que Steve Jobs pose les bases de ce qui deviendra l’empire Apple. Votre startup est peut-être tout aussi prometteuse et rien ne vous empêche de suivre son exemple… Il existe cependant des alternatives bien plus confortables que la remise à outils pour installer votre QG !

Faites comme chez vous

Même si ce n’est pas une étape inévitable, tout jeune entrepreneur s’est déjà penché sur le sujet : suis-je prêt à transformer mon lieu de vie en un lieu de travail ? Le coût du bail et les conditions demandées poussent souvent à répondre « oui ». Et c’est ainsi qu’une chambre, des combles ou un garage se transforment en bureau avec plus ou moins de succès ! Séparer vie privée et professionnelle, trouver la motivation de se mettre à la tâche, supporter la solitude ou encore résister à des tentations comme la télévision ou votre lit bien chaud… Tout le monde n’est pas fait pour travailler de chez soi.

Ensemble, c’est mieux

C’est bien connu, l’union fait la force. Partager un espace de travail avec d’autres personnes peut vous apprendre beaucoup et enrichir votre projet. D’autant plus que le coworking a le vent en poupe et que les espaces de travail collaboratif fleurissent à tous les coins de rue. Fini le travail solitaire, bonjour le partage d’expériences ! Vous pouvez aussi vous faire héberger par une autre startup plus développée, où vous pourrez sans doute recueillir de précieux conseils.

On a parfois besoin d’un cadre pour évoluer plus vite

Si votre entreprise a besoin d’un coup de pouce, les structures d’accompagnement ne manquent pas : technopoles, couveuses, pépinières, incubateurs… À vous de faire votre choix en fonction des besoins, du secteur ou encore de l’âge de votre startup. Toutes ces structures ne proposent pas les mêmes services : l’incubateur, par exemple, misera plus sur l’accompagnement des projets innovants dans leur phase d’amorçage risquée – tandis que la pépinière se focalisera sur la mise à disposition de services mutualisés, bureaux et environnements professionnels à différents stades du projet. Du côté des technopoles, elles peuvent être rattachées à des universités et ne concernent que les projets innovants.

Toutes ces possibilités ne doivent pas éclipser des solutions de logements plus classiques et institutionnelles : un traditionnel bureau dans un local dédié, ou encore des services de domiciliation. Quels que soient sa taille, son domaine ou son expérience, il y aura toujours un type d’hébergement adapté à votre startup !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *