Incubateurs et accélérateurs se proposent d’accompagner les jeunes entreprises pour les guider dans les premiers pas de leur développement. C’est un appui qui peut se révéler décisif dans l’évolution d’une startup : aide financière, locaux, conseils… Des services qui peuvent profiter à tous, ou presque ! Si ce genre de structure a de nombreux avantages, seules les startups qui les intègrent pour de bonnes raisons pourront en tirer le meilleur profit.

Ce qui différencie l’incubateur de l’accélérateur ? L’incubateur prend sous son aile de jeunes entreprises tout juste créées et améliore leur taux de survie en mettant à disposition locaux, services et/ou conseils. L’accélérateur est plutôt à destination des startups en phase de démarrage, et axe son offre sur de la formation et des services techniques avec pour objectifs d’obtenir des résultats concrets au plus vite.

Une situation plus confortable

Les avantages les plus évidents de ces structures sont d’abord matériels. Pour une startup l’argent peut vite manquer, et la facilitation de l’accès au financement se révèle alors salvateur pour sa survie et son développement. Le problème des locaux se pose aussi très vite : sans bilan annuel, difficile pour certaines startups de convaincre un bailleur. Et les prix des loyers n’arrangent rien pour des structures qui souvent ne dégagent pas encore de marge. En mettant à disposition un espace de travail, les incubateurs donnent aux entrepreneurs un autre choix que de transformer leur salle à manger en brainstorm room. Pouvoir donner une adresse à ses clients autre que celle de son domicile est également plus valorisant.

L’union fait la force

Les incubateurs et les accélérateurs possèdent un réseau solide, qu’ils mettent en avant à travers une communication et des événements ciblés. Pour les entreprises, c’est l’occasion de « réseauter », de mettre en commun leurs relations avec la structure mais aussi avec les autres startups, pour booster leur cercle d’influence. Résultat : une visibilité accrue, et une crédibilité qui s’installe très vite – les places en incubateurs et en accélérateurs étant limitées, y entrer est signe d’un projet prometteur.

Partage et entraide

Partage d’influence, mais aussi partage de connaissances ! Une startup voisine est peut-être spécialisée dans un domaine que vous aimeriez mieux connaître, une autre rêverait d’en apprendre plus sur votre activité… L’échange de compétences complémentaires profite à tous, en plus des formations souvent proposées par les structures. C’est également un lieu pour récolter des témoignages, partager des galères, se faire conseiller un prestataire ou encore apprendre des retours d’expérience et des erreurs des autres.

Conseils et accompagnement

Le but de ces structures est d’aider des projets prometteurs à voler de leurs propres ailes. Pour cela, incubateurs et accélérateurs mettent en place de nombreux modules, ateliers et outils pour accompagner au mieux leurs startups et leur donner les clés du succès. Ateliers thématiques, conférences, formations… Si les méthodes varient, le but est toujours le même : guider le porteur de projet et conduire son entreprise vers l’autonomie et la réussite.

Un passage qui n’est pas obligatoire

Il faut cependant se poser les bonnes questions avant de vouloir intégrer ces structures. Mon entreprise en a-t-elle vraiment besoin ? Si vous possédez suffisamment de compétences, les formations proposées par les accélérateurs ne seront sans doute pas assez denses. D’autre part, incubateurs comme accélérateurs sont souvent spécialisés dans le domaine de l’innovation technologique – leurs services vous seront donc inaccessibles si ce n’est pas le secteur de votre entreprise. Il faut savoir également que leur accompagnement implique du reporting, ce que certains entrepreneurs peuvent vivre comme une contrainte. Enfin, il faut avoir identifié ses besoins en amont, et être sûr que son projet est suffisamment construit : le cas échéant, préférez la solution de la couveuse qui accueille les entrepreneurs dont le projet n’a pas encore éclôt et atteint la phase de création.

Toutes ces structures d’accompagnement présentent un grand nombre de bénéfices pour les jeunes entreprises qui y trouveront financement, soutien, services… Une aventure dans laquelle il ne faut pas hésiter à se lancer, pour peu qu’elle convienne à votre projet.

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *